logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/08/2010

Gilbert Bécaud

bécaud.jpg

J'ai lu cette semaine dans un magazine un article ou Kitty, la dernière femme de Gilbert Bécaud s'indignait qu'aucun hommage n'avait été fait pour honorer la mémoire du chanteur disparu. Un curieux silence qu'elle entend bien brisé.

Philippe Bouvard dans son livre "Portraits pour la galerie" - 2009 - en parle ainsi :

... C'est Louis Amade, délicat poète et grand préfet, qui m'avait alerté : "J'ai découvert un chanteur dont on va parler. Il se nomme Gilbert Silly, je l'ai baptisé Bécaud".

Trois mois plus tard, les premières groupies de la nouvelle vedette saccageaient les sièges de l'Olympia : la partie était gagnée.

Pianiste, mélodiste, incomparable interprète des chansons qu'il écrivait avec ses trois paroliers dans sa cabane au fond du jardin, Bécaud était un être passionné et étrange.

Il était passé d'une villa de la banlieue ouest à une péniche amarrée près de la Défense et de la mère de ses enfants à l'ancienne fiancée de Claude François.

Personne n'avait jamais fait preuve d'autant de dynamisme en scène. Ses récitals relevaient à la fois du spectacle et du sport.

Il avait une faiblesse pour le whisky, dont il soutenait qu'il le rendait plus fort.

Il me reste de lui l'une de ses mille cravates à pois fétiche, qu'il m'avait offerte un soir de première....

07:43 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

De nos grands chanteurs disparus, il n'y en a pas un actuellement qui les égale. Reste notre Charles Aznavour. Après lui et eux, Bécaud, Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, ce sera bien pauvre.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 14/08/2010

Coucou jolie Josiane !

Ah ! Bécaud il a marqué une génération , sa chanson qui me revient souvent c'est
"quand il est mort le poète" ma préférée et aussi "les marchés de Provence" ....
Ici il pleut sur la Comté .

Bon samedi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 14/08/2010

Il est vrai qu'il y a des artistes qu'on oublie vite ..... par manque d'en entendre parler, pourtant Bécaud était un grand de la chanson.
Merci d'en avoir parlé.
Bonne journée
Anita.

Écrit par : Anita | 14/08/2010

j'l'aimais bien la fantaisie, le dynamisme des textes poètiques légers
et bravo pour les petits pois !
amitiés

Écrit par : ventdamont | 14/08/2010

Bonjour Josiane

Nous l'entendons encore assez souvent sur France Bleue Provence. Il fut celui que j'ai beaucoup aimé dans les années 50. Je connais encore beaucoup de ses premières chansons. Il n'était guère plus âgé que nous qui étions ses fans !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 15/08/2010

"La place rouge était vide, devant moi marchait Nathalie, il avait un joli nom, mon guide, Nathalie !"

Et les Tantes Jeanne !

Il y a quelques chansons de lui que j'aime bien.

Bisous
Pierre

Écrit par : Pierre | 15/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique