logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/09/2010

Gens du voyage

 

gens du voyage2.jpg

Entre fantasmes et réalité.

- Trois groupes distincts -

C'est à partir du Xè siècle que les gens du voyage quittent l'Inde pour l'Europe.

Regroupés sous le terme générique de Tsiganes leur communauté se scinde en trois groupes : les Gitans émigrent au sud, les Roms à l'est et les Manouches au Nord.

En France, où ils apparaissent pour la première fois dans l'Ain en 1419, les Gitans vivent surtout dans les villes du Sud (Marseille, Toulon, Montpellier).

Manouches et Roms se retouvent à l'est, dans la région parisienne et autour de certaines villes du centre du pays.

Ce qu'ils ont en commun : la foi, le goût du voyage et du sens poussé de la famille. Mais ils ne cohabitent que rarement, excepté pour les grands pélerinages religieux.

- Plus de 95 % sont français -

Entre 350.000 et 400.000 Tsiganes vivent en France. La majorité d'entre eux est de nationalité française.

Les Roms de l'est, qui représentent à peine 5% des Tsiganes, nous font oublier que plus de 95% des gens du voyage sont titulaires de papiers d'identité français. Ils exercent des activités souvent commerçantes, on les croise sur les marchés, derrière des étals, sans savoir qu'ils appartiennent à cette communauté. Ils payent des impôts, parlent notre langue, ont des noms français. Leur seule différence est qu'ils vivent en caravane une partie de l'année. Ce qui nous fait peur c'est justement ce nomadisme, car l'itinérant ne peut ni se classer, ni se localiser.

- Sédentaires ou itinérants ? -

Autre cliché à éffacer des esprits : on croit, à tort, que les gens du voyage sont en majorité itinérants. Or, seul un tiers est encore nomade, pour l'essentiel des Manouches et des Roms. Dans le sud de la France, la plupart des gitans vivent en appartement, souvent dans des cités HLM.

Tous les trois mois, les intinérants et les semi-sédentaires doivent faire viser un carnet de circulation par la gendarmerie la plus proche de leur campement. Pour les accueillir, la loi Besson de 1990 oblige les communes de plus de 5000 habitants à aménager des aires. Mais en 2010, moins de la moitié des municipalités concernées possèdaient ces emplacements.

- La famille et la foi -

La foi et la famille sont deux piliers de la culture tsigane.

Les gens du voyage ont un sens poussé du clan familial.

La foi est le dénominateur commun des trois grands groupes.

(Article de Luc Balbont dans "Le Pelrin")


 

07:39 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Coucou jolie Josiane !

C'est beau cet esprit famille et elle est très grande chez eux .
Ici soleil et une belle journée arrive , c'est en septembre
que les fleurs sont belles et les couleurs du ciel .

Bon mercredi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 01/09/2010

bonne idée de rappeler ces réalités !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 01/09/2010

Tu as raison de rappeler toutes ces vérités, parfois oubliées ou emmêlées dans les divers discours que nous entendons chaque jour!!!



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 01/09/2010

Ah ! Les gitans ! Beaucoup à dire sur eux : un jour j'ai eu un accident (à cause d'une fille qui conduisait leur camion et qui nous est rentrée dans le côté de notre Renaud 19, nous l'enfonçant complètement.) Eh bien ! Quand j'ai voulu remplir le constat, les enfants ont déchiré le premier, j'en prends un deuxième, ils me le déchirent aussi. Dieu merci, j'en avais un troisième. Tu vois, tout n'est pas rose. Ces enfants sont élevés comme ça, très mal.

Et bien d'autres choses à dire...

Bisous,

Écrit par : Aliette | 02/09/2010

Comment peut-on faire cohabiter, sur une terre dont pas une seule parcelle n'est la propriété de quelqu'un, voir les cadastres, les propriétaires; et les nomades pour qui la terre devrait être à tout le monde et où on devrait pouvoir se poser là où on veut. Qu'on m'explique! C'était peut-être possible avant, quand les terres étaient inexplorées, par exemple dans l'Ouest américain, au siècle dernier, mais aujourd'hui? Dès que tu poses ton pied quelque part, tu es chez quelqu'un d'autre, même si c'est la commune! Défense de stationner! Interdit aux chiens! Défense de marcher sur la pelouse! Défense de fumer! Sens interdit! Défense d'entrer! Propriété privée! etc.. Nous on se plie à tout ça et on se pose le problème de la coexistence aves des nomades?
Moi, je ne vois pas de solution! La coexistence de ces deux modes de vie me paraît incompatible et ce n'est pas du racisme, seulement une constatation.
Oups! Bonne nuit

Écrit par : lisette | 02/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique