logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/11/2010

Michel Audiard

audiard.jpg

Décrit par Philippe Bouvard dans "Portraits pour la Galerie"

Il aura gravi toutes les marches menant en haut de l'affiche cinématographique sans jamais rien abdiquer de son atypisme. Il préférait la casquette au borsalino, le vélo à la Rolls, l'argot à l'anglais, les pique-niques à la campagne aux diners en ville, l'écriture à la parlote.

De son passage par le "journalisme passif" (la livraison des journaux), il avait gardé l'amour des deux roues et de la presse.

II m'avait pris très vite sous son aile. En m'accordant des interviews, en me prodigant des conseils, en me confiant quelques dialogues que, faute de temps, il ne pouvait assurer.

La première fois, j'étais revenu vers lui, très fier d'avoir terminé mon travail avec quinze jours d'avance sur la date contractuellement prévue. Il m'avait morigéné : "Si tu bosses trop vite, les producteurs estimeront qu'ils t'ont trop payé. Tu dois donc avoir beaucoup de retard et te plaindre des difficultés que tu as rencontrées".

Un dimanche - preuve de confiance suprême -, il m'avait emmené avec lui passer la journée chez Jean Gabin sur son hippodrome personnel. Le "vieux" et le "môme" s'entendaient comme larrons en foire, usant du même langage en privé et sur l'écran.

Une autre fois, le cher Michel avait répertorié devant moi les 28 moyens honnêtes qu'un producteur pouvait employer pour différer un paiement. Cela allait d'un chèque non signé ou libellé à l'encre sympathique en passant par l'erreur de date et la non-concordance des montants exprimés en chiffres et en lettres.

Devenu réalisateur à succès, puis romancier salué par la critique, Audiard n'avait rien perdu de sa simplicité. Il continuait à fréquenter les petits bistrots, à taper la belote et à séduire par sa gouaille et son esprit les donzelles issues de quartiers sans noblesse.

- Ultime flash : nous devons diner ensemble le lendemain. Il m'appelle : "Désolé de te faire faux bon, mais j'entre à l'hopital. Tu ne me verras donc pas demain"...

...Ni hélas ! ...les autres jours...

 

(D'après le livre de Ph. Bouvard : Portraits pour la galerie)

07:14 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Coucou jolie Josiane !
Il est allé à la bonne école Philippe Bouvard et je ne m'étonne plus de son bagou , il l'a appris avec ce gars Michel Audiard .
Après deux jours ensoleillés voici le gris mais toujours de la douceur dans le Doubs . J'espère que tu vas bien Jolie Josiane .
Bon mercredi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 03/11/2010

J'aimais beaucoup les dialogues faits de simplicité et d'humour et ne manquais pas les films où ils apparaissaient...Une bonne distraction, et quand j'en retrouve un, je le repasse....

Merci et bises
hélène

Écrit par : hélène | 03/11/2010

un dialoguiste comme il y en a eu peu... Belle journée. Bises !

Écrit par : patriarch | 03/11/2010

Je dirais même un dialoguiste comme il n'y en a plus J'aimais ces réparties et sa simplicité
Bonne soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 03/11/2010

Apparemment Michel Audiard était le même dans la vie comme quand il dialoguait dans les films .Merci pour cet extrait de Bouvard , bien intéressant...
Bonne soirée . bises . huguette .

Écrit par : macary huguette | 05/11/2010

découverte de ton blog
un seul mot 'j'aime'
Bon week end pour tous

Écrit par : cheval pour tous | 05/11/2010

Lui non plus n'a pas fini de... tourner, non pas comme les "imbéciles que l'on mettra en orbite", mais au firmament des dialoguistes !

Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 05/11/2010

C'était une autre époque. Si maintenant ce n'est plus pareil, si les dialoguistes ont changé, c'est aussi parce que l'époque a changé. Les choses en tous lieux évoluent à une vitesse grand "V".

Gros bisous à toi Josiane,
Aliette-Lydia

Écrit par : Aliette | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique