logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/06/2011

Rencontre Ph. Bouvard et Coluche

" Sans moi, Michel Colucci dit Coluche, n'aurait jamais connu "Maxim's" et " Maxim's" n'aurait jamais accueilli un porteur de salopette.

coluche 2 b.jpg

 

 

Je l'avais invité à "Samedi soir", l'émission, grâce à laquelle dans le cadre d'un restaurant célèbre qui faisait encore rêver les Français, je multipliais les rencontres improbables. S'il était déjà une vedette, Coluche n'était pas encore un maître à penser. Sa tenue et ses propos indiquaient à l'observateur le plus obtus, son refus du système bourgeois. De la même façon que la plume passée de l'encrier au fessier dont il fit, plus tard, l'emblème d'une campagne présidentielle, à la fois courte et fracassante, montrait son mépris à l'égard des politiciens.

Il ne prit sa vraie dimension que lorsqu'on s'avisa que derrière l'acteur de talent, il y avait un auteur de génie.

Je l'ai retrouvé pendant trois semaines sur le tournage de "L'aile ou la cuisse". Il y donnait la réplique à Louis de Funès auquel il manifestait, lui l'anar, les marques du plus profond respect.

coluche23 a.jpg


 

Il s'était mis à dire gravement des choses drôles. Mais derrière chaque boutade se profilait la satire, souvent cruelle, d'un phénomène de société.

On n'a pas suffisamment insisté à mon sens, sur le fait que Coluche était un comique sérieux. La provocation au rire ne constituait pour lui qu'une finalité intermédiaire. Et son ambition était de changer la société en ridiculisant les forts et en aidant les faibles.

Il aura davantage réussi à atteindre le second objectif que le premier."

 

("Portraits pour la galerie" - de Philippe Bouvard).

05:56 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

oui et c'est dommage, mais il laisse, avec ses restau du cœur, une grosse épine au cœur du politiquement correct...... car ses restau sont encore là et même encore plus utiles que par le passé... Je serai homme politique, j'aurai du mal à prononcer son nom sans avoir honte de cette fonction....

Bouvard l'a bien saisi..... Bises

Écrit par : patriarch | 23/06/2011

Bonjour Josiane

Tous ceux qui l'ont bien connu (je n'en suis pas) disent que sous son aspect d'anar provocateur, c'était une cervelle des plus rapides et des plus sensées qui soit, décidé à faire bouger les choses.

Dommage qu'il n'ait pas assez cru en lui pour changer la politique. Il en était capable. 25 ans après sa mort, il demeure l'un des préférés des français. Faut le faire !!!

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 23/06/2011

J'étais jeune et j'avais du mal à apprécier cet humoriste à l'époque.
Mais il reste, tant d'années après, un grand.

Et pas moins sérieux ou plus clown que certaines personnalités politiques actuelles.

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 09/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique