logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/08/2011

Le liège en Provence

Une honte, le bouchon en plastique... tout se perd.

chene liege.jpg

Si vous passez dans l'Estérel, vous pourrez constater l'ampleur des dégâts. Les forêts de chênes-lièges ne sont plus exploitées et tous les petits métiers, richesse de la région, ont disparu.

Seuls les touristes dans les musées semblent se préoccuper de ce temps pas si ancien. Pourtant le métier de "leveur de liège" n'est pas si vieux.

La "moisson" commençait vers le 15 juin, se terminait en juillet et parfois vers le 15 août, mais pas plus. Le marché du liège alors florissant permettait au "leveur" de faire des économies pour la saison froide. Il représentait alors près de 40 % de ses revenus annuels.

bouchon 1.jpg

Le bouchon était la première utilisation du liège. Jusqu'en 1845, le production, totalement manuelle se faisait au couteau. Un bon bouchon est taillé dans le sens opposé au fil du liège pour le rendre totalement étanche.

Aujourd'hui, la mécanisation permet d'utiliser les lièges de toutes qualités. Ils sont triturés, nettoyés et agglomérés.

Dans le monde, la production de bouchon s'élève à plus d'un milliard d'unités, y compris les bouchons en plastiques.

La seconde utilisation du liège était l'isolation des bâtiments de guerre, notamment ceux destinés aux campagnes des pays chauds.

Aujourd'hui, les agglomérés entrent dans la composition d'isolant divers et de plaques décoratives.

De nos jours, les forêts du Var sont délaissées, alors qu'elles pourraient fournir du travail à un très grand nombre de personnes et permettre la réouverture de petites bouchonneries familiales, dynamisant ainsi l'économie locale.

La demande en liège existe, mais les revendeurs préfèrent, pour gagner plus, acheter des produits étrangers.

(Article Almanach 2011 - "Un an en Provence").

16:06 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bonjour Josiane

Tu as raison, maintenant, ce n’est plus du liège qui sert à boucher les bouteilles, mais un truc plastique à base de pétrole, alors que le produit naturel est là, à portée de main. On ne sait plus vivre modestement, et la société de consommation a tué bien des métiers d’antan. Mais je crains le retour de bâton !

Grosses bises

Christian

Écrit par : Christian | 07/08/2011

je suis d'accord avec ce que dit Christian Il risque d'arriver le jour ou l'on retournera vers ce que l'on a délaissé...
Bon dimanche Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 07/08/2011

Je le déplore aussi. C'était bien plus sain le liège.
Bises du jour.

Écrit par : pimprenelle | 08/08/2011

Vraiment pas aussi agréable de déboucher une "bonne bouteille" avec un bouchon pareil !!!
Bises

Écrit par : Biche | 09/08/2011

Coucou jolie Josiane !

Le rustique se perd et le plastique faudra s'y faire ,
dommage et de toute façon un de ces jours ils vont regrettés .
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 09/08/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique