logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2012

Proverbes expliqués

Les chiens aboient, la caravane passe

ichiens qui aboient.jpg

Ce proverbe, trés utilisé, serait d'origine albanaise ou persane.

Il invite à se montrer insensible aux critiques et aux reproches pour poursuivre sa route dans la direction que l'on s'est fixée.

Il peut s'interpréter aussi dans une perspective fataliste : la vie s'écoule de façon continue en dépit des accidents de parcours.

Dédain pour les aboyeurs et constance dans l'action.

Le chien, dans les proverbes, se fait souvent entendre. Ainsi on dit : "Aboyer à la lune" pour des cris en l'air et sans suite. Ou, assez proche : "chien qui aboie, ne mord pas", pour ceux qui font "beaucoup de bruit pour rien".

Et à l'inverse : "jamais bon chien n'aboie à faux", façon de souligner que les protestations ou les fâcheries ont souvent une cause.

(Les Proverbes expliqués - De Paul Desalmand et Yves Stalloni).

16:52 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Merci pour tous ces proverbes et bon dimanche ensoleillé...Bises de mes ''zalpes '' Noélus

Écrit par : l'alpin | 31/03/2012

Coucou jolie Josiane !
Comme le chien de tes voisins qui aboie et ne mord pas sans doute .
Ah ! les gens qui crient et non pas d'effet , on dit qu'ils ont une grande gueule .
Bonne soirée et gros bizoux de moi !

Écrit par : françoise la comtoise | 31/03/2012

Il vaut mieux que les chiens ne mordent pas ... même si comme disait mon grand père les chiens sont fait pour mordre le monde ... mais les siens n'ont jamais mordu personne et heureusement !
j'aime bien tes proverbes

Comment ça va du coté de tes yeux ?

Bises et bonne soirée

Écrit par : Biche | 31/03/2012

Tu connais la devise du chien d'or: Je suis le chien qui ronge l'os, en rongeant, je prends mon repos, un jour viendra qui n'est pas venu, je mordrai celui qui m'aura mordu."
Je ne sais pas si je l'aime. C'était une affiche inscrite au dessus de la porte d'une célèbre Taverne "Le Chien d'Or" située dans le vieux Québec.
Bonne nuit,
Pierrette

Écrit par : Pierrette | 01/04/2012

En avril,ne te découvres pas d'un fil!!!Même à Nice,le temps est changeant!
Bon dimanche
Christiane06

Écrit par : christiane06 | 01/04/2012

J'ai appris à le faire dès mon plus jeune âge.... Rien ne me touche et si c'est trop lourd, mon poing part sans que je ne m'en aperçois.... C'est terrible cela... Rires.

Beau dimanche avec bises de nous deux;

Écrit par : patriarch | 01/04/2012

Cette expression était une expression que mon papa employait régulièrement ! il nous a quitté..... mais en lisant j'ai cru entendre le timbre de sa voix, cela m'a vraiment fait bizarre !!!! une émotion.
bisous et bon dimanche
Christiane

Écrit par : Christiane | 01/04/2012

Bonsoir Josiane

Et la caravane passe dans les douars et les huttes des nomades en déclenchant un hurlement de tous les chiens qui aboient après les chameaux. Mais je n'ai pas vu un seul d'entre eux se frotter aux sabots de ces derniers, bougrement dangereux. C'était au nord du Tchad, où le dromadaire est la monture noble par excellence des hommes libres.
En arrivant au puits, même si un troupeau de chèvres était rassemblé, le nomade et sa monture buvaient les premiers et se faisaient servir...

Ca ne m'étonne pas que le proverbe vienne d'une région aride.
Bises du grillon

Écrit par : Christian | 01/04/2012

C'est bien interressant ce que tu nous écris là
Merci

Belle soirée pour toi Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 02/04/2012

Coucou du soir et gros bizoux !
Françoise

Écrit par : françoise la comtoise | 03/04/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique