logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/08/2013

récit

L'ascension du Ventoux par François Pétrarque

(1304 - 1374)

 petrarque.jpg

<... C'est le mont le plus élevé de la région et il mérite bien son nom "Le Ventoux"

Saisi par le seul désir de voir un lieu d'une altitude si remarquable j'ai fait l'ascension.

Il y a des années que j'avais cette expédition en tête..."

Ainsi commence l'ascension du Mont Ventoux de François Pétrarque.

La veille de son expédition pour se donner du courage, il a lu dans Tite-Live le récit de l'ascension du Mont Ventoux par Philippe de Macédoine.

Il faut dire que pour l'époque cette aventure est incensée, tant ce lieu est redouté pour être fréquenté uniquement par des brigands et des ermites.

Empreinte de spiritualisme la lettre qui suit devient un récit allégorique sur l'élévation de l'homme :

" Saisi par la vivacité inaccoutumée de l'air et par l'immensité du spectacle, je suis resté d'abord comme étourdi. 

Je voyais les nues sous mes pieds.

Ce que j'avais lu des hautes montagnes, fameuses dans l'Antiquité, ne me paraissait plus incroyable. Mes regards cependant suivant la pente de mon coeur, se portaient du côté de l'Italie. Les Alpes couvertes de neige et de frimas, où le fier ennemi du nom romain s'ouvrit autrefois un passage avec le vinaigre, s'il faut en croire la renommée, me semblaient tout près quoique fort éloignées. (...)

Rejetant mes préoccupations j'ai enfin contemplé le spectacle que j'étais venu voir.

Le soleil qui s'inclinait à l'horizon, l'ombre de la montagne qui s'étendait, m'avertissaient que l'heure du retour approchait ! J'étais comme au sortir d'un rêve.

Je me tourne vers l'Occident. On ne voyait pas les Pyrénées qui séparent l'Espagne de la France. Rien cependant n'en dérobe la vue, la faiblesse de l'oeil de l'homme ne permet pas de voir aussi loin... A ma droite j'avais les montagnes du lyonnais, à ma gauche je voyais distinctement, quoique fort éloignés, les flôts de la Méditerranée qui baignent Marseille et ceux qui se brisent contre Aigues-Mortes, le Rhône serpentait à mes pieds. (...).

(26 avril 1386)-

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Fleur_animee.gif


 KE VOUS SOUHAITE UN TR7S BON DIMANCHE

Commentaires

Je connais un peu, mais juste en bas, où habite la sœur à Eliane à Rastau..

Bonne journée avec bises

Écrit par : patriarch | 17/08/2013

Coucou jolie Josiane !
Je l'ai fait le mont Ventoux avec Anita mais en automobile en mai et le col était fermé cause de neige , le vent souffle très fort au dessus et je comprends pourquoi le mot Ventoux . En 1386 ce François n'avait pas de route pour faire le mont . Gros bizoux et bon dimanche au pied du mont !

Écrit par : françoise la comtoise | 17/08/2013

C'était extraordinaire cette aventure à son époque !
amitiès

Écrit par : vendamont | 18/08/2013

Il fallai avoir une bonne dose de courage pour faire ce periple à cette époque là
Bises du soir Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 20/08/2013

Il y avait bien moins de pollution dans l'air que maintenant. Pour voir les flots bleus de la mer aujourd'hui, il faut une sacrée chance et un ciel lavé par les orages.

Bises

Christian

Écrit par : Christian | 22/08/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique