logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/05/2013

A MEDITER...

 

Entre...

Ce que je pense

Ce que je veux voux dire,

Ce que je crois dire,

Ce que je dis,

Ce que vous voulez entendre,

Ce que vous entendez,

Ce que vous croyez comprendre,

Ce que vous voulez comprendre,

et...

Ce que vous comprenez,

 

Il y a au moins neuf possibilités de ne pas s'entendre.

...?...

 

 

oreille.jpg

 

 

 

17:31 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (12)

29/08/2012

"A qui sian ben"

Ici, on est bien

Résidence "Anne de Ponte" à Sarrians

medium_DSCF0662.2.jpg

Les résidents ont la parole :

Le Vaucluse

Ce département est celui que je préfère de toute la Provence

La diversité de ses paysages où alternent côteaux, plaines et montagnes, sa nature généreuse qui offrent en toutes saisons une infinie variété d'arbres, de fleurs et de fruits en font une fête permanente pour les yeux et que serait un village provençal sans une place avec "les platanes", son église, ses terrasses ou ses fontaines et son jeu de boules.

(écrit par Maguy)

----------

Pensée

La sagesse africaine dit  :

"Laisse faire le temps, tout viendra avec le temps". Mais nous, européen, en voulant gagner du temps, nous avons perdu notre temps et un jour viendra où nous n'aurons plus le temps. "

(Frère de Maguy)

-----------------

Citation

Le chagrin n'est pas un état d'esprit, mais une réalité physique, un vide, une chappe de souffrance intolérable qui interdit toute consolation. La seule façon de la protéger consiste à dresser un rampart entre toi et les autres.

(d'une résidente)

------------------

Prière amérindienne choisie par une résidente

(auteur inconnu)

"Quand je ne serai plus là, lachez moi ! laissez-moi partir car j'ai tellement de choses à faire et à voir ! soyez reconnaissants pour les belles années pendant lesquelles je vous ai donné mon amour ! Vous ne pouvez que deviner le bonheur que vous m'avez apporté !

Je vous remercie pour l'amour que chacun m'a démontré ! Maintenant il est temps pour moi de voyager seul. Pendant un cours moment vous pouvez avoir de la peine. La patience vous apportera réconfort et consolation. Nous ne serons séparés que pour quelques temps !

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur ! Je ne suis pas loin ! Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai ! Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là, et si vous écoutez votre coeur, vous sentirez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai !

Quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir. N'allez pas sur ma tombe pour pleurer ! Je ne suis pas là, je ne dors pas ! Je suis les mille vents qui soufflent, je suis le scintillment des cristaux de neige, je suis la lumière qui traverse les champs de blé, je suis la douce pluie d'automne, je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin, je suis l'étoile qui brille dans la nuit !

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

========================

(Extrait du recueil trimestriel établi par les résidents)

 

18:10 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (7)

18/06/2012

Chaleureux remerciements

A vous tous amis et amies,

Aujourd'hui, j'ai bien été surprise de trouver dans la boite aux lettres votre carte remplie de mots d'amitiés

Franchement j'en suis très touchée, je ne m'y attendais pas et vous en remercie de tout mon coeur.

 

Dans quelques instants, je pars à Avignon pour ma consultation chez l'ophtalmologue. Je vous raconterai ce qu'il en aura résulté.

 

A vous tous, et toutes, mes plus grosses bises.

Josiane.

 

 

laurier rose.jpg

 

13:04 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (9)

07/06/2012

Opération cataracte (suite)

Voilà six mois qu'a eu lieu l'intervention de l'opération de la cataracte de mon oeil gauche. L'opération de l'oeil droit a été retardée à chaque visite de l'oeil gauche, à cause du peu d'amélioration visuelle due à un oedème, qui malgré gouttes, crème, injection, ne se résorbait pas.

A la dernière visite le 26 avril, l'ophtalmo qui m'avait opérée et chez qui je me suis rendue au moins tous les 15 jours, en espérant du mieux, abandonne et me remet dans les mains d'un autre chirurgien à cause d'un bouton formé sur la paupière droite de l'autre oeil.
Elle me signale 
qu'il faut l'enlever et que cela n'est pas de sa compétence, en ajoutant : pour l'oeil gauche il faudra envisager une greffe de la cornée...

Voilà où j'en suis... Le 18 juin (jour de l'Appel) j'ai rendez-vous à l'hopital d'Avignon chez un chirurgien ophtalmo. 

Je ne m'en sors pas.... Quelle galère !!!



07:41 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (11)

02/06/2012

Proverbes expliqués

Il n'y a pas de fumée sans feu

Redoutable formule que l'on s'obtine à voir ériger au rang de vérité générale.

Dans une petite ville de province, le maire, qui s'est courageusement opposé à des transactions douteuses, est accusé dans une campagne anonyme, de pratiques pédophiles.

Démentis, mises au point, justifications, prise de position indignée de ses proches... Aucune charge n'est réellement retenue contre l'édile victime de diffamation.

Et pourtant, aux élections suivantes, le maire sortant est battu. Les  électeurs les plus bienveillants ont admis avoir été ébranlés : certes le prévenu a été blanchi par la justice, mais comme on dit "il n'y a pas de fumée sans feu".

Pour le phénomène de combustion, la formule est juste; pour sa portée métaphorique, on peut en douter, notamment quand la fumée est entretenue par des malfaisans et le feu produit par des jaloux.

"Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", dit-on, et Beaumarchais plaçait dans la bouche de son Bazile un couplet devenu célèbre grâce à la musique de Rossini : "La calomnie, monsieur ! vous ne savez guère ce que vous dédaignez : j'ai vu les plus honnêtes gens prés d'en être accablés. Croyez qu'il n'y a pas de plate méchanceté, pas d'horreur, pas de conte absurde, qu'on ne fasse adopter aux oisifs d'une grande ville, en s'y prenant bien...".

(Le Barbier se Séville, II.8).

Certains de ces calomniés ne s'en sont jamais remis et ont préféré, dans la vie politique notamment, la mort au déshonneur.

Un proverbe appliqué sans recul critique, peut devenir un pousse au crime.  

 

("Proverbes expliqués" - de Paul Desalmond - Yves Stalloni).

---------------------------------------

 

 

fete maman 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:50 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

30/05/2012

Les "Pourquoi" de Ph. Vandel

Pourquoi trempe-t-on nos croissants dans du café au lait ?


 

Croissant.jpg


Tous les médecins vous assurent qu'il n'y a rien de plus indigeste pour commencer la journée. Et pourtant nous adorons mélanger notre café à du lait et l'accompagner de patisseries (copieusement lipidiques).

D'où vient cette coutume ?

De trés loin. Transportons-nous dans la ville de Vienne en Autriche, assiégée par les Turcs au XVIIè siècle. Au prix de farouches combats, avec l'aide de Charles de Lorraine et du roi de Pologne, les Viennois repoussent l'envahisseur. Les Turcs fuient en abandonnant derrière eux leur stock de café.

Un certain Kuliesiski, héros de la bataille récupère ces sacs de café, et là, en 1683, il fait trois choses extraordinaires. 
Il ouvre à Vienne le premier "café" de l'histoire, alimenté grâce à son stock. Ne disposant pas de sucre, il mélange le café à du lait pour l'édulcorer, autrement dit le rendre moins amer.

Enfin, il sert aux tables de petites brioches en forme de croissant - symbole de l'Empire ottoman en souvenir de la victoire.

- Café, lait, croissant : triologie complète, et miracle diététique.


...jusqu'à preuve du contraire...


(Les "Pourquoi" sz Philippe Vandel). 

07:50 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (8)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique