logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/03/2011

Alphonse Daudet

alphonse-daudet.png

Voici un des seuls poèmes en provençal qu'Alphonse Daudet n'ait jamais composé :

- La cabano

"Comme fa bon quand lou mistrau
"Pico à la porte éme si bano
"Estre soulet dins la cabano
"Tout soulet coume un mas de Crau
"Et veire per un pichot trau,
"Aluen, bèn luen dins lis engano
"Luisi li Palun de Giraud".

cabane.jpg

La cabane

"Comme il fait bon quand le mistral
Frappe à la porte avec ses cornes
Etre tout seul dans la cabane
Tout seul comme un mas de Crau
Et voir par un petit trou,
Loin, bien loin comme dans un rêve
Luire les marais de Giraud".

2marais.jpg

(Almanach 2011 - "Un an en Provence").

16:18 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (4)

11/06/2009

Silence

Où sont donc les couleurs
Que mon oeil connaissait
L'herbe était verte
Le ciel gris

Un oiseau noir passait
Rasant la terre
Ce n'est pas une hirondelle
La pluie, les parapluies


Ce n'est pas le merle
Qui siffle à tout propos
Ce n'est pas un étourneau
Pilleur et vite envolé

Un oiseau noir passait
Où est donc la chanson
Que je voyais venir
Grise comme patience
Lente comme le temps

Monotone et riante
Silencieuse et belle
Une chanson d'amour
De tendresse peut-être
Douce aussi

Où sont donc mes projets
D'ou vient qu'un nom m'échappe
Et que je me taise
Soudain

D'où vient que je ne trouve plus
Le nom de cet oiseau
Le chant de ma chanson
Les mots d'amour
S'enfuient comme des étourneaux

L'herbe est pâle
L'été vient
Le ciel est traversé d'orages
Les couleurs elles-mêmes
Où sont les couleurs
Les mots du langage

Où êtes-vous ?

 

De Gilles Vigneaux

10:37 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (9)

04/11/2008

Quatre saisons

Rester toujours jeune et bien portant
Ne pas vieillir et vivre longtemps
Tous on en rêve, tous on y pense
Mais il faut se rendre à l'évidence :
La vie est faite de quatre saisons.

Chacune arrive, passe et s'achève
Ne pas vieillir sera toujours un rêve.
De la naissance à vingt ans,
La vie commence, c'est le printemps.

medium_printemps2.jpg


Puis vient l'été, la belle saison,
On fait son nid, on pense à sa maison.
On travaille pour gagner de l'argent
On croit que, dans la vie, c'est le plus important.
Et où que l'on soit, quoi que l'on fasse,
On se soucie peu du temps qui passe.

medium_ete2.jpg


Mais vers la soixantaine c'est déjà l'automne
Les cheveux s'éclaircissent et les tempes grisonnent
On prend de l'embonpoint, la taille s'épaissit
Le ventre bedonne car souvent on grossit,
Malgré la volonté, on avance moins vite

Les lettres de l'alphabet on les voit plus petites
Pour lire, il nous faut des lunettes
On parle de prostate, de diabète
Et souvent de bien d'autres choses
Comme les rhumatismes ou l'arthrose

On a de plus en plus des problèmes de dos,
Qui viennent s'ajouter à d'autres petits maux
La mémore aussi ne marque plus la jeunesse
Et on commence à donner des signes de faiblesse
On a de plus en plus tendance à oublier
Des noms qui, pourtant, nous sont très familiers.

Ce n'est pas la vieillesse, mais elle nous attend
On en partle à peine, on la croit loin devant
Mais un jour on s'aperçoit que des rides apparaissent
Et qu'elle est déjà loin, notre belle jeunesse

Alors on commence à tricher, on teint ses cheveux blancs
Ou l'on se fait poser de bien chères fausses dents
Certains se font un peu durs d'oreille
Pour entendre mieux, alors ils s'appareillent
On apporte au visage davantage de soins
En redonnant des couleurs avec du fond de teint.

medium_automne2.jpg


Pour garder la forme on entretient son corps
On essaie des régimes, on fait un peu de sport,
Celui qui reste encore à la portée,
Comme la marche à pied ou le vélo l'été.
Et pour effacer du temps les facheuses blessures
Restent la thalasso ou le maintien des cures.

On prend goût aux voyages, qu'on n' avait pas avant
On réalise enfin que, de vivre, il faut prendre le temps.
L'automne est plein de charme, il offre des plaisirs
On peut encore les prendre et même les choisir
Mais la vie passe vite, il faut en profiter

Après l'hiver arrive, c'est le temps des regrets
Et sur tous ces plaisirs, on tirera un trait
Car des printemps, il n'y en aura plus après l'hiver,

C'est le bout du chemin

De nos quatre saisons, il annonce la fin ...

medium_hiver2.jpg


P. ADAM .

-------------------------------------------------------------

Dicton :

"S'il neige à la Ste Sylvie, le 5 novembre, le laboureur rit".

" Quand le chat se débarbouille, bientôt le temps se brouille ".

15:15 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (4)

23/07/2008

BON ET HEUREUX ANNIVERSAIRE

medium_Bouquet_de_fleurs.3.jpg

08:00 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2008

Brumes et Pluies

O fins d'automne, hivers, printemps trempés de boue,
Endormeuses saisons! je vous aime et vous loue
D'envelopper ainsi mon coeur et mon cerveau
D'un linceul vaporeux et d'un vague tombeau.

Dans cette grande plaine où l'autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s'enroue,
Mon âme mieux qu'au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.

Rien n'est plus doux au coeur plein de choses funèbres,
Et sur qui dès longtemps descendent les frimas,
O blafardes saisons, reines de nos climats,

Que l'aspect permanent de vos pâles ténèbres,
- Si ce n'est, par un soir sans lune, deux à deux,
D'endormir la douleur sur un lit hasardeux.

(Les Fleurs du Mal - Charles de Baudelaire)

15:43 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (3)