logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/05/2009

Vive le vélo !

...

Quand on partait de bon matin,
Quand on partait sur les chemins...
à bicyclette..."



medium_vélo.jpg


La pratique du vélo revient en force..

Sport le plus pratiqué par les Français avec la marche et la natation, le vélo est aussi et de plus en plus, reconnu par les citadins comme alternative aux autres moyens de tranport. 55 % d'entre-eux pensent que le vélo va se développer en ville dans les années à venir.

Pédaler, c'est bon pour le corps.

Le vélo a "ses atouts formes". Comme toutes les activités d'endurance, le vélo favorise la dilatation des vaisseaux et la diminution de la tension artérielle..., la bicyclette possède un pouvoir relaxant et...à vélo quelle sensation de liberté !

C'est moins dangereux d'être cycliste que d'être piétons.

Grâce aux efforts entrepris par la sécurité routière, la sécurité des cyclistes s'est globalement améliorée.

Alors c'est décidé ? Demain vous sortirez votre "biclou" du garage, ...vous irez tester un vélo en libre service,...et peut-être un achat d'une nouvelle bicyclette !

- Surtout n'oubliez pas l'équipement :

- un casque et des vêtements de couleur vive, voyante... un gage de plus pour votre sécuité".


(Le bulletin trimestriel de la CRAM Normandie).

15:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5)

30/03/2009

Il court pour ajouter de la vie aux années...

"Portrait de Guillaume Barbiéri, athlète de 85 ans"



Extrait de l'article paru dans le journal "La Provence" du 22.03.2009 + photo.

.
medium_guil2.jpg


Il continue à participer à des courses ici et là. Depuis le début de l'année, Guillaume a pris part aux 10 km de Fuveau et aux 8,5 km Caveicac et ce n'est pas fini...

Athlétiquement parlant, il n'est pas un être exceptionnel, rien ne le distinguant de ses contemporains. Il ne suit pas un régime particulier et souffre des mêmes douleurs que les personnes de son âge. Mais il se dégage de lui une joie de vivre et une vitalité qui forcent l'admiration...

A sa première épreuve officielle, la course des Alpilles à Saint-Rémy, longue de 18 km toute en montéee et en descentes, Guillaume vient d'avoir 60 ans. Il se classe pas très loin des premiers, ce qui motive l'esprit de compétiteur qu'il a en lui...

Aujourd'hui, les murs de sa maison sont envahis d'étagères remplies de 500 coupes, correspondant à autant de podiums...

Son meilleur souvenir : la course du Canigou : 30 km avec un dénivelé qui nous fait passer de 650 m à 2784 m. Il termina 242ème sur 300 engagés et premier de sa catégorie, les vétérans 3.

Marseille-Cassis, Hammamet en Tunisie, Carry-Marignane, Grasse... La lozère, la Savoie, les Cévennes, et aussi les Rondes des environs, tout est bon pour lui...chaque fois un résultat à la clé...

Il avoue que cela devient plus difficile : "A présent, lorsque je cours 7 km j'ai l'impression d'avoir fait un semi-marathon...".

medium_guil_et_Luce.jpg
Guillaume et son épouse (ma soeur) sa première et fidèle supportrice.
(Photo "Le Régional" du 26.09.07)

Ce dont il est le plus fier, c'est ce "Lion Couronné" qui lui fût remis par la communauté sportive
berroise en 2004, lors de la Nuitée des Sports, une distinction qui consacre les meilleurs sportifs locaux...

Ce parcours exceptionnel qui force l'admiration de tous, ce vétéran 5 (pour les plus de 80 ans) dit le devoir à une maxime du docteur Alexis Carrel, prix Nobel de médecine en 1912, et qu'il a affichée sur un des murs de sa chambre :

"Ajouter de la vie aux années et non pas des années à la vie".

(Le chroniqueur du journal : R.T.).

15:10 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5)

15/03/2009

Activité physique

medium_Minou.jpg




medium_sportb.jpg




Je me motive pour aller assister à la réunion d'information qui doit avoir lieu lundi 23.03, concernant des leçons de gym adaptées aux Séniors : prévention des chûtes, amélioration de l'équilibre et favoriser le maintien à domicile, organisée par le Centre Communal d'Action Sociale.

En attendant bon dimanche !

------------------------------------------------------------------



Les brèves de comptoir

On ne m'y reprendra pas deux fois
à avoir cinq enfants.
"La Patte Blanche"


La moindre des politesses,
c'est d'être poli.
"Rive Droite"


L'alcoolisme, c'est bien,
si on n'exagère pas.
"Les Trois Glaces"


C'est pas la nature qui décide du nombre
des arbres, c'est la Mairie.
"Le Va et Vient"


Je n'ai jamais vu midi à ma porte...
à midi, je suis toujours ici.
"Zozo-Bar"

08:31 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

19/09/2008

Jeux Olympiques

Je n'ai suivi cette manifestation sportive qu'en regardant les infos. J'ai donc appris les malheurs de Laure et les exploits de Alain et peu entendu parler où je n'y ai pas prêté attention de Laura Flessel, escrimeuse. Aussi trouvant cet article dans "Ici Paris", acheté à cause de la couverture :

medium_Johnny.jpg


au grand mécontentement de Pierre, qui n'aime pas ce genre de magazine et m'a redit : "Encore une fois tu t'es faite avoir"... Evidemment, il n'est rien arrivé à Johnny...

J'ai été intéressée par un article, et pour ceux ou celles qui ne connaissent pas, en voici un extrait et une photo :

medium_Laura_Flessel.jpg


Quand la guêpe attaque !

..." Elle a fait "mouche" dans l'histoire du sport français. Surnommée "La guêpe" pour l'extrême précision de ses "piqûres", l'épéiste Laura FLESSEL peut être fière d'être une fille de fer.

Avant elle, l'épée était le domaine réservé des hommes, qui seuls avaient le droit de porter des coups d'estoc et de taille ...

... C'est à Atlanta, en 1996, que la belle Guadeloupéenne entre dans la légende olympique, en devenant la première championne dans cette nouvelle spécialité. Et pour une première, c'est un coup de maître : à 24 ans, Laura FLESSEL réussit un double en décrochant l'OR en individuel et par équipe...

... Douze ans après, Laura FLESSEL est devenue la plus prestigieuse des escrimeuses françaises. Et si elle est restée sur sa faim à Pékin, où elle a été éliminée en quarts de finale le 13 août dernier, la grande dame de l'épée n'a pas à rougir de sa carrière. Bien au contraire ... Car la double championne olympique a également été six fois championne du monde et une fois championne d'Europe.

En quatre participations aux JO, elle a décroché cinq médailles (deux en OR à Atlanta en 1996, deux de BRONZE à Sydney et Athènes, en 2000 et 2004, et une d'ARGENT toujours à Athènes en 2004) ...

... A 36 ans, celle qui devrait raccrocher le masque et l'épée après les Mondiaux à Paris en 2010, promet d'ores et déjà de ne jamais trop s'éloigner de la piste ...

..." Elle signe ses victoires à la pointe de l'épée "

Double championne olympique, six fois championne du monde, Laura FLESSEL a marqué au fer l'histoire des JO et du sport français.

Mais quand elle tombe le masque, la redoutable escrimeuse devient désarmante de tendresse ...

15:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3)

03/09/2008

Le Stade de France

La grande cathédrale du sport

medium_stade_de_france_aerien.jpg


Prouesse technologique, le Stade de France surprend par la pureté de ses formes. A Saint-Denis, sous son toit vaste comme la place de la Concorde, le football et le rugby sont à la fête !.

La planète football possède son vaisseau spatial, étrange et fascinant engin qui semble fait pour la nuit.

A Saint-denis, à quelques kilomètres au Nord de Paris, cette soucoupe volante tout droit sortie d'un film de science-fiction est éclairée par plus de 500 lasers. Vu des alentours, l'effet est saisissant.

Le jour, certes, l'environnement parait bien plus ordinaire ... une autoroute, un canal ... D'aucuns en profiteront pour se plaindre que Saint-Denis est loin de tout. Pourtant, on n'est ici qu'à six kilomètres du Châtelet, comme le Parc des Princes.

A dix minutes du centre de Paris

Ces six kilomètres, les trains du RER les franchissent en dix minutes, montre en main. Demandez aux spectateurs des tribunes supérieures : ils vous certifieront que les lumières et les monuments de la capitale sont parfaitement visibles du "paradis" des supporters.

medium_stadedefrance_2.jpg


Ceux qui entrent ici pour la première fois, pour un match, un spectacle ou une simple visite, restent un instant sans voix. L'harmonie de la structure extérieure ne laisse pas deviner l'immensité de l'enceinte. Il existe bien des arènes plus vastes, mais peu conjuguent si bien gigantesque et fluidité, luminosité et fonctionnalité.

Après 30 mois de travaux le Stade de France s'est inscrit en lettres d'or dans l'histoire de l'architecture. Son toit y est pour beaucoup, le plus vaste du monde avec ses 6 hectares, soit la superficie de la place de la Concorde ! Et malgré son poids de 13.000 tonnes, il semble flotter au-dessus des têtes, suspendu à 46 mètres de hauteur par 18 javelots d'acier. Vu de l'extérieur, le spectacle est grandiose ...

Visibilité parfaite à toutes les places.

Prouesses technologiques, modularité, confort et visibilité parfaite pour les 80.000 spectateurs, les architectes ont tenu leurs promesses.

15:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1)

11/07/2008

Le sport sans trop d'effort

medium_VELO4.gif


La petite reine a tout pour elle : excellente pour tonifier le bas du corps (cuisses et molets), les bras et (un peu) les abdominaux, elle fait travailler en douceur, mais efficacement, le coeur et les systèmes pulmonaire et circulatoire.

Le vélo est recommandé aux petits comme aux grands et jusqu'à un âge avancé du moment que l'on ne présente pas de troubles d'équilibre.

On peut certes pédaler chez soi, sur un vélo d'appartement (dans lequel bon nombre de séniors investissent, mais ce serait dommage de se priver de la liberté et des sensations que l'on éprouve à filer droit devant soi, le nez au vent.

Parce qu'il se faufile partout, ou presque, même en forêt ou sur le sable mouillé, le vélo offre de multiples occasions de balades agréables, d'autant que depuis quelques années le nombre de pistes cyclables a explosé en France : ce serait bien le diable s'il n'y en avait pas une près de chez vous ! Et puis comme l'on découvre de nombreux citadins grâce aux vélos en libre-service, c'est un bon moyen de se déplacer rapidement, sans dépenser de carburant et sans polluer, tout en pratiquant le minimum d'activité physique recommandé par les instances de santé publique.

Choisir le bon équipement

Pour s'y mettre ou s'y remettre, nul besoin de précautions particulières. Seule nécessité : avoir le sens de l'équilibre. Il est par ailleurs conseillé d'investir dans du bon matériel : un vélo "correct", avec des vitesses pour se faciliter la vie dans les côtes, une selle rembourrée pour les postérieurs fragiles (on peut acheter dans les magasins de sport des housses de selle très efficaces, remplies d'un gel amortissant), un casque et des chaussures de sport (évitez évidemment les talons).

Si vous n'avez pas pédalé depuis longtemps, commencez par quelques mini-sorties sur terrain plat, pour retrouver votre assurance. Vous pourrez ensuite partir en promenade, sur une petite dizaine de kilomètres (ce qui ne repésente que 30 à 45 minutes de vélo à allure moyenne), avant de vous lancer dans la grande randonnée.

(Vous manquez d'idées pour un itinéraire ? La Fédération Française de cyclotourisme recense les pistes cyclables de tout le pays et propose des balades organisées, des plus familiales aux plus sportives).

(article info. M.I.P.)

------------------------------------------------------------

Anecdote

Pendant le repas de midi je regarde l'émission "Attention à la marche" animé par J.L. Reichmann. Le 8 juillet, parmi les 4 concurrents, il se trouvait une "Mémé" de 89 ans, qui s'est fort fort bien débrouillée pour répondre aux questions. Elle a failli monter sur la dernière marche et n'a échoué que d'1 point.

Elle a raconté comment à 79 ans elle s'était mise à l'ordinateur : "En accompagnant mes petits-enfants faire des achats, ils m'ont dit : Mamy, achète un ordinateur ! Je me suis exécutée bien volontiers croyant que c'était pour eux. Et c'était pour moi ! ... maintenant je ne peux plus m'en passer !".

Il me serait bien agréable, dans 10 ans, d'avoir sa "pêche" !!!!

15:10 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (10)